Versailles, une vie de fermière ?

Du Château de Versailles, on connaît le faste des jardins à la française. Alors pourquoi ne pas faire un pas de côté pour aller de l’autre côté de la Manche ? C’est en tout cas ce qu’a fait Marie Antoinette en 1777 quand elle demande la création du jardin anglais. Ici, point de rigueur mais une savante composition du naturel.

 

Le Hameau de la Reine

Elle ne s’arrête pas là puisqu’en 1783, lasse de la vie de château, elle se fait construire… un village ! Les chaumières d’aspect rural cachaient en fait des décors luxueux pour pouvoir y convier les proches de la reine. Il cachait aussi d’imposants billards, dont la reine était passionnée. On y trouve les indispensables de la vie à la campagne comme une laiterie, une pêcherie, et même une ferme. Elle n’était pas que factice et dédiée aux réceptions, mais avait une réelle production. La reine voulait en effet que ses enfants puissent en tirer une connaissance de la vie, la vraie. Depuis 2006, la fondation Assistance aux animaux a repris les rênes. Petits et grands peuvent s’y amuser à voir des ânes, chèvres, poules ou lapins.

Le hameau étant un peu éloigné du château de Versailles à pied, il est déserté des touristes. Et ça, ça n’a pas de prix! Enfin si, 10 euros toute l’année. Sauf les premiers dimanches des mois de novembre à mars, quand l’ensemble du Domaine est ouvert gratuitement à la visite, y compris le hameau.

+ Musique: Concerto in G -Roger Neill (du film Marie Antoinette) +

Ferme du Hameau de la Reine

Parc du Château

78000 Versailles

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s