L’île de beauté en été

Peu importe l’auteur de cette périphrase, il n’y a qu’à mettre les pieds en Corse pour s’accorder sur ses splendeurs. Il faudrait des mois pour appréhender l’île en son entier, faire le tour des criques et gemmes cachées. Voici tout du moins un instantané d’une visite qui se raconte en clichés.

Bonifacio, une ville tout en haut

Rien de mieux pour découvrir la ville qu’une escapade en bateau pour admirer avec recul celle qui surplombe les roches escarpées. L’escalier du roi d’Aragon se hisse de la mer jusqu’à ses pieds. Une eau qui engloutit un  » grain de sable « , qui sculpte la forme de l’île dans les parois d’une des grottes et qui, par sa clarté, laisse admirer les poissons locaux à l’œil nu. En parlant de poissons, on les retrouve frais dans l’assiette des restaurants du port. À l’Émeraude on déguste aussi les mets qui font la fierté de l’île: veau, aubergines farcies et mousse de châtaignes.

Serra di Ferro, un village piano piano

Petit village perché au sommet d’une colline, ce lieu respire la Corse. Au U San Petru, la cuisine est locale, avec du veau bio qui vient du producteur voisin et qui rôtit deux fois par mois en été devant la terrasse. Vous avez dit local… L’esprit de l’île respire et résonne dans les fameux chants que des groupes locaux ravivent le week-end. Si vous êtes prêt à salir vos chaussures, prenez un petit chemin de randonnées pour rejoindre la plage de Cupabia, une vraie merveille au sein du Maquis.

Piana, le grand Ouest

Direction la Corse du Sud avec un paysage totalement différent. Les Calanches de Piana nous transposent dans un paysage de Far West. Une bonne adresse est la Réserve U Campanile avec son décor typique et sa réserve de vins. Au menu on retrouve poissons frais, figatellu, fromages corses et tarte à la châtaigne.

Aléria, site antique

Après 40 ans de fouilles, surprise, on retrouve une cité archaïque et une colonie romaine. Les ruines de l’ancienne cité d’Aléria nous replonge au temps de César. Mention spéciale à l’artiste Christophe Charbonnel qui, avec ses sculptures oniriques, injecte de la vie dans ce spectacle en suspens. Le musée est riche en antiquités et dévoilent un pan de l’histoire des Etrusques. Ces derniers pratiquaient des banquets jusque là Methe (ivresse) où hommes et femmes se mêlaient au même titre. Les Etrusques, taxés d’archaïques par les Romains, seraient donc plutôt progressistes.

Santé à Linguizetta

La Corse, une terre vinicole? Il semblerait que oui après une visite au Domaine Terra Vecchia et son Clos Poggiale. Il serait le plus grand domaine de Corse. On y déguste un excellent vin blanc et un tout aussi délicieux rosé! Une autre jolie plage à découvrir est celle de Bravone, immortalisée par l’artiste C.WILL !

Porto Vecchio est omis mais revient comme un clin d’œil avec la musique estivale de Julien Doré.

+ Musique: Julien Doré, Porto Vecchio + 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s