Chaleur humaine

Comment ne pas penser au titre de l’album de Christine and the Queens quand on visite la dernière exposition de la Curve Gallery au Barbican?

Pour cette exposition, le photographe Richard Mosse a utilisé des armes de thermographie et la technologie d’imagerie basée sur la différence de température. Il a détourné l’utilité originelle de ces armes pour leur donner un sens artistique.

La technologie sert à illustrer la crise des réfugiés dans la région de la mer Egée. Redonner de la chaleur humaine à ce qu’on a fait de la chaleur humaine, une arme pour surveiller les réfugiés aux frontières. L’artiste injecte de l’esthétisme et de l’humanité dans une situation d’une froideur absolue.

Dans les noirceurs de la Curve, on découvre des photographies et vidéos créées avec le compositeur Ben Frost et le directeur de la photographie Trevor Tweeten. La dernière installation, monumentale, nous immerge dans le quotidien des réfugiés, happé par une musique saisissante. On en ressort un peu groggy avec l’envie de se frotter les yeux. Mais ces images là nous colleront à la rétine pour un bon moment.

Richard Mosse – Incoming
Curve Gallery – Barbican  -Jusqu’au 23 avril 2017

**** Musique: alt-J – 3WW ***

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s