Chacun sa part d’art

Du 21 au 25 octobre 2015 se tenait la Foire Internationale d’Art Contemporain (FIAC) à Paris, le rendez-vous incontournable des amateurs d’art. Mais avec des œuvres allant jusque quatre millions d’euros et une entrée à 40, l’art  serait-il réservé à une élite? Pas si l’on sait où aller..

La FIAC hors les murs

L’idée de ce projet est de rendre l’art accessible en le replaçant dans l’espace urbain. Pas besoin de pousser la lourde porte d’un musée ou d’une foire, les œuvres se donnaient à voir dans les parcs et sur les bords de Seine. Un lustre encapsulé flottant dans le jardin des Tuileries, un chalet gonflable se reposant sur les berges, des signes astrologiques méditant autour d’un plan d’eau… de l’art qui déroute et qui envoûte. Il était même possible de rencontrer certains artistes comme Guillaume Krick dont le cimetière d’ordinateurs envahissait les berges pour dénoncer la société de consommation et l’obsolescence programmée.

De l’art pour toutes les bourses

Quoi de mieux que de repartir avec une œuvre sous le bras et pouvoir soutenir la démarche d’un artiste? C’était chose possible avec Art Shopping qui s’invitait au carrousel du Louvre pour sa 17ème édition. Des artistes du monde entier venaient exposer, expliquer et bien sûr vendre leurs œuvres. La diversité en termes de points de vue, de thèmes, de techniques, était bel et bien au rendez-vous et les artistes prenaient plaisir à partager leurs démarches. Pour n’en citer que quelques-uns, Christine Lenoir représente les réminiscences de songes et les traces du temps.L’artiste mexicaine Lilian Hicel, peint des toiles en 3D et en volume afin que les aveugles puissent ressentir les émotions de l’œuvre en touchant la toile. Elisabeth Colombo immortalise Paris en fusionnant photographie et peinture.

Qui dit art accessible dit art de rue, avec des performances en live de 20 artistes qui « faisaient le mur » au sein du salon. Alors si l’année prochaine vous ne trouvez pas le chemin de la FIAC, pas de panique, les voies alternatives ne sont pas en reste.

Au sujet des arts de rue, retrouvez l’article sur la Butte-aux-Cailles 

Publicités

Une réflexion sur “Chacun sa part d’art

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s